Les résistants


La Seconde Guerre Mondiale


En France, la résistance s'organise. Dès 1940 se créent les premiers mouvements de résistance ; Ils rédigent des tracts et des journaux clandestins, organisent des filières d'évasion, des sabotages et exécutent des militaires allemands. Ceux-ci répondent par des prises d'otages et des massacres. Les communistes animent les premiers réseaux clandestins, qui prennent le maquis.

Les résistants
CLIQUER

La résistance

Les français ne partagent pas tous les opinions de Pétain et de Laval. A Londres le général de Gaulle a appelé à la radio, le 18 juin 1940, tous les français à poursuivre la lutte jusqu'à la victoire finale. Il organise les forces françaises libres (FFL) qui participent aux côtés des alliés aux batailles en Afrique du Nord (1943), en Italie ainsi qu'aux débarquements en France en 1944 et aux combats de la libération.

Le préfet Jean Moulin unifie ces maquis en une armée secrète. La résistance renseigne les anglais sur les mouvements de l'ennemi. Pris, les résistants sont fusillés sans jugement, ou torturés, ou envoyés en camp de concentration. Le sacrifice des résistants permet de contribuer à la victoire des alliés, grâce à cela, la France fait partie des vainqueurs de la guerre.     


  

Général De Gaulle : appel du 18 juin

Action du maquis

Jean Moulin

Lorsque s'achève la libération de la France au printemps 1945, le bilan est lourd :  20 000 FFI ou FTP tués au combat, 30 000 fusillés, plus de 60 000 déportés, dont près de la moitié sont morts dans les camps.

  

Sommaire

Seconde Guerre Mondiale

Texte

à trous

Quiz

Questionnaire

Contact